Guide Business Model – Téléchargement

GUIDE BUSINESS MODEL

Guide Business Model

GUIDE BUSINESS MODEL

En quoi le Business Model est indispensable à toute décision d’investissement ?

 

Le Business Model est votre modèle d’entreprise, votre modèle de fonctionnement, le modèle qui vous permettra de garantir que votre investissement permettra de générer assez de valeur pour déclencher un profit durable et cohérent du coût qui est associé au financement de votre investissement.

En d’autres termes le Business Model d’une organisation représente la façon systémique et synthétique par laquelle une valeur ajoutée est créée en lien avec une problématique client à résoudre.

Le Business Model se présente donc comme un document confidentiel entreprise de référence permettant d’apprécier pour une organisation industrielle ou non sa stratégie de rentabilité en regard de la concurrence et en réponse aux attentes des clients cible.

Un Business Model se compose de différentes sections toutes standardisées dans le Business Model Canva et doit répondre à un ensemble minimal de questions à savoir :

 

  • Est ce que l’offre de produit ou de service répond à une véritable problématique / besoins clients ?
  • Qui sont les clients impactés par ce produit ou service ? Est-ce que l’ensemble des clients représente un véritable marché ?
  • Quelles sont les possibilités, les capacités et les compétences qui vous rendent unique et vous démarquent de la concurrence ? 
  • Quelle est la valeur ajoutée associée au produit ou le service que vous souhaitez proposer ? Comment monétiser cette valeur ajoutée ?
  • Quels sont les avantages de votre produit ou de votre service par rapport aux concurrents ?
  • Comment allez-vous « toucher » vos clients ? Par quels canaux de communication et / ou de distribution ?
  • Quels moyens devez-vous mettre en œuvre pour créer votre produit ou votre service ?
  • Quelles sont les principales dépenses et recettes générées par votre activité ?

 

La rédaction du modèle d’entreprise ou business model ne doit pas être confondue ni avec le Business Case ni avec le Business Plan, ces derniers étant rédigés postérieurement afin de communiquer et de convaincre en externe en vue de la prise de décision permettant d’engager le financement et l’investissement qui sera suivi par les opérations concrètes associées. 

Pour télécharger votre guide Business Model Offert par OKADIA®, merci d’indiquer votre adresse mail ci-dessous :

GUIDE PPS – PRACTICAL PROBLEM SOLVING

GUIDE PPS - PRACTICAL PROBLEM SOLVING

En quoi la méthode et les outils PPS associés sont-ils une « clé de voute » du Lean Management ?

 

Le PPS est une méthodologie de résolution pratique de problèmes (PPS pour Practical Problem Solving) initialement développée dans les usines Toyota dans le but principal d’alimenter les cycles d’amélioration continue de type PDCA (Plan, Do, Check, Act) ou les cycles d’amélioration des processus de type DMAIC (Define, Measure, Analyse, Improve, Control).

Le PPS est en effet une méthode qui se positionne au cœur des processus Lean Six Sigma et qui  vise à transformer la résolution de problèmes en un processus systématique, standardisé et structuré autour de 8 étapes majeures. 

La résolution pratique de problèmes PPS permet en premier lieu d’établir une définition réelle, factuelle, compréhensible et partagée par tous d’un “problème” sans aucun effet d’interprétation ou de perception. Ce type de définition de problématique permet de réagir immédiatement en engageant les actions parfaitement appropriées à la correction et l’éradication définitive de la difficulté rencontrée. Le PPS permet donc aux équipes d’éviter de perdre un temps précieux en débats, en discussions ou en recherche de solutions non adaptées afin de consacrer plus de temps et d’énergie à la description et la compréhension du problème menant naturellement et souvent sans aucun effort à l’identification de la meilleure solution ! 

En résumé le PPS suis simplement le raisonnement d’A.Einstein suivant : « Si j’avais une heure pour résoudre un problème dont ma vie dépendait, je passerais les 55 premières minutes à chercher la meilleure question à me poser, et lorsque je l’aurais trouvée il me suffirait de 5 minutes pour y répondre ».

Au delà de focaliser l’énergie sur la compréhension de la problématique, le PPS permet également aux organisations d’assurer et de garantir la non ré-occurrence de ce problème par l’identification progressive des causes probables, des causes possibles et enfin de la cause origine dite root cause qui se doit d’être éradiquée au travers de la mise à jour et de l’amélioration des processus en défaut.

 

Les 8 étapes standardisées dans lequel le PPS inscrit sa résolution pratique de problème grâce à différents outils sont :

 

1 – Identification de l’Équipe pertinente pour décrire et traiter la problématique rencontrée

2 – Clarification de la problématique grâce aux outils 5W&2H et / ou A3 Problem Solving

3 – Identification et Mise en Œuvre de solutions provisoires permettant d’éviter la propagation du problème

4 – Identification des causes probable, possible & root cause grâce aux outils Ishikawa, 5 why & 5 Why Tree

5 – Confirmation de la Root Cause et identification des solutions adaptées à son éradication

6 – Qualification & Implémentation des actions visant à éliminer la root cause dans le processus mis en cause

7 – Identification et implémentation des actions préventives à mener sur les autres processus de la société pouvant être mis en défaut face à ce type de problématique et root cause associée

8 – Confirmer le succès de l’opération PPS, standardiser les évolutions de processus et féliciter l’équipe ! 

 

Apprenez à mettre en oeuvre les 8 étapes de la résolution de problème grâce à notre Guide Offert !

Pour télécharger votre guide PPS Offert par OKADIA®, merci d’indiquer votre adresse mail ci-dessous :

Différences entre Business Model, Business Case & Business Plan ?

Quelles sont les différences entre Business Model, Business Case & Business Plan ? Et pourquoi sont-ils tous indispensables au succès d’un Business ?

Vous envisagez de créer ou reprendre une entreprise ? Lancer votre propre Startup ? Vous envisagez d’investir dans une organisation industrielle ? Vous recherchez des financements pour développer votre Business ? Vous souhaitez devenir actionnaire d’un groupe coté ?

Sachez que 3 composantes majeures et structurantes rentrent impérativement en jeu pour pouvoir envisager de vous assurer un couple financement & investissement profitable :

  • Le Business Model
  • Le Business Case
  • Le Business Plan

 

Qu’est ce que Business Model ? Et pourquoi est-il essentiel à la décision d’investissement & de financement ?

Le Business Model est votre modèle d’entreprise, votre modèle de fonctionnement, le modèle qui vous permettra de garantir que votre investissement permettra de générer assez de valeur pour déclencher un profit durable et cohérent du coût qui est associé au financement de votre investissement.

En d’autres termes le Business Model d’une organisation représente la façon systémique et synthétique par laquelle une valeur ajoutée est créée en lien avec une problématique client à résoudre.

Le Business Model se présente donc comme un document confidentiel entreprise de référence permettant d’apprécier pour une organisation industrielle ou non sa stratégie de rentabilité en regard de la concurrence et en réponse aux attentes des clients cible.

Un Business Model se compose de différentes sections toutes standardisées au travers d’un Business Model Canva et doit répondre à un ensemble minimal de questions à savoir :

  • Est ce que l’offre de produit ou de service répond à une véritable problématique / besoin client ?
  • Qui sont les clients impactés par ce produit ou service, est ce que l’ensemble des clients représente un véritable marché ?
  • Quelles sont les possibilités, capacités, compétences qui vous rendent unique et vous démarquent de la concurrence ? 
  • Quelle est la valeur ajoutée associée au produit ou au service que vous souhaitez proposer ? Comment monétiser cette valeur ajoutée ?
  • Quels sont les avantages de votre produit ou de votre service par rapport aux concurrents ?
  • Comment allez-vous « toucher » vos clients ? Par quels canaux de communication et / ou de distribution ?
  • Quels moyens devez-vous mettre en œuvre pour créer votre produit ou votre service ?
  • Quelles sont les principales dépenses et recettes générées par votre activité ?

 

La rédaction du modèle d’entreprise ou business model ne doit pas être confondue ni avec le Business Case ni avec le Business Plan, ces derniers étant rédigés postérieurement afin de communiquer et de convaincre en externe en vue de la prise de décision permettant de contractualiser le financement et d’engager l’investissement qui sera suivi par les opération concrètes associées. 

 

Qu’est ce que Business Case ? Et pourquoi est-il essentiel à la décision d’investissement & de financement ?

Le Business Case est une analyse synthétique de la rentabilité associée à l’investissement considéré ! Le Business Case se présente sous la forme d’un document de synthèse permettant aux responsables d’approuver ou non l’investissement dans le projet de création de valeur décrit par le Business Model.

Le business case transforme donc en perspective financière l’objectif du Business Model en analysant l’intégralité des coûts associés à l’investissement et au financement en regard des profits attendus dans le futur. Au final le business case apporte un statut clair sur le niveau de rentabilité futur d’un investissement par l’intermédiaire de l’utilisation de différents outils financiers :

  • La VAN : Etude de la Valeur Actuelle Nette. Dans le cas d’une Valeur Actuelle Nette inférieur à zéro l’investissement n’est pas envisageable, en effet :
    1. Lorsque que  la VAN est positive, cela signifie que le projet a toutes les chances d’être rentable. …
    2. Lorsque que  la VAN est négative, il est préférable de ne pas lancer le projet, car les recettes prévues risquent de ne pas être assez élevées pour couvrir le capital investi.
  • Le BEP : Break Even Point. Point de pivot à partir duquel un investissement commence à générer du profit et non plus uniquement de la perte. 
  • Le PBP : Pay Back Period. Temps à partir duquel un investissement commence à générer du profit et non plus uniquement de la perte. 
  • TRI : Le taux de rendement interne (TRI) est une mesure de la rentabilité d’un investissement. En effet, le taux de rendement interne est le taux d’actualisation qui permet d’égaliser la valeur actualisée nette (VAN) de tous les flux de trésorerie liés à un projet d’investissement et la valeur de l’investissement initial.

La rédaction du Business Case ne doit pas être confondue ni avec le Business Model ni avec le Business Plan !

 

Qu’est ce que Business Plan ? Et pourquoi est-il essentiel à la décision d’investissement & de financement ?

Le business plan, ou plan d’affaires, est un dossier qui présente temporellement et en détails les opérations associées aux investissements nécessaires à la création de valeur par l’entreprise dans sa globalité. C’est la résultante de toutes les études que vous pourrez mener pour pouvoir engager votre projet et convaincre vos investisseurs grâce à un unique document qui comporte, entre autres, les éléments suivants :

  • Une présentation des associés de l’entreprise et le choix de la forme juridique
  • La synthèse des informations issues du business model & du business case 
  • La synthèse de l’étude de marché et du positionnement face à la concurrence
  • La stratégie marketing & sales retenue 
  • Le CAPEX : Le CAPEX (de l’anglais capital expenditure) qui regroupe toutes les dépenses effectuées par la société se rattachant à ses investissements matériels.
  • L’OPEX : Les OPEX ou dépenses d’exploitation (de l’anglais operational expenditure) qui sont les charges courantes pour exploiter un produit, une entreprise, ou un système.
  • Les prévisions financières composées en général de 4 tableaux financiers : un plan de financement initial, un compte de résultat prévisionnel sur 3 ans, un plan de trésorerie mensuel, un plan de financement prévisionnel sur 3 ans 

Ce document est indispensable pour expliquer votre projet à un tiers et discuter avec différents partenaires (investisseurs, banquiers, administrations…) afin d’obtenir une ou plusieurs sources de financement permettant de garantir le bon niveau d’investissement nécessaire à l’obtention de la profitabilité visée. 

 

Toutes les formations certifiantes permettant d’engager et d’assurer le succès d’une organisation industrielle sont disponibles sur Okadia  ! 

 

Découvrez tous les parcours de formation à l’abonnement Okadia.

Certification PMP® : un indispensable ?

Certification PMP® : un indispensable ?

La Certification Internationale PMP®Project Management Professional délivrée par l’organisme PMIProject Management Institute, véritable atout dans une carrière, est considérée comme la meilleure des Certifications Project Management au monde et se présente donc comme un indispensable à tout Leader désirant évoluer au sein des organisations internationales.

Les professionnels certifiés PMP® ont un avantage indéniable sur les professionnels non certifiés lors de leur embauche mais aussi tout au long de leur carrière. En effet, cette certification est un titre reconnu qui “boost” immédiatement votre carrière et qui aide votre entreprise à gagner de nouveaux projets.

 

Le PMIProject Management Institute est une association professionnelle à but non lucratif, fondée en 1969, qui propose des méthodes de Gestion de Projet. Son siège est à Philadelphie – USA et elle compte d’après son site internet plus de 500 000 membres répartis dans plus de 200 pays.

Le PMI, est une association professionnelle qui s’adresse aux chefs de projet et aux chefs de programme et compte désormais plus de 3 millions de professionnels dans le monde. C’est l’organisation qui délivre la qualification PMP® (Project Management Professional), un certificat mondialement reconnu qui garanti aux employeurs qu’une personne est formée et qualifiée pour gérer des projets. Le PMI supervise également la documentation et l’établissement des Standards en lien avec la Gestion de Projet grâce au PMBOK (Project Management Body of Knowledge).

L’organisme certifiant PMI propose 6 Certifications en Management de Projet :

  • Project Management Professional – PMP®
  • Program Management Professional – PgMP®
  • Certified Associate in Project Management – CAPM®
  • PMI Agile Certified Practitioner – PMI-ACP®
  • PMI Risk Management Professional – PMI-RMP®
  • PMI Scheduling Professional – PMI-SP®

 

Afin d’obtenir la certification PMP®, vous devrez vous assurer des pré-requis suivants qui vous seront exigés par l’organisme certifiant PMI lors du passage de votre examen :

=>Si vous possédez un niveau BAC +4 ou plus : avoir plus de 36 mois d’expérience en management de projet + au moins 35 heures de formation en gestion de projet 

=> Si vous ne possédez pas de niveau BAC +4 ou plus  : disposer d’un diplôme d’études secondaires + avoir plus de 60 mois d’expérience en management de projet + au moins 35 heures de formation en gestion de projet

 

Découvrez tous les parcours de formation Project Management inclus à l’abonnement Okadia.

APQP – Un nouveau mode de pilotage dit «Avancé» de la qualité

APQP - Advanced Product Quality Planning
Un nouveau mode de pilotage dit « Avancé » de la qualité

L’APQPAdvanced Product Quality Planning ou gestion de la qualité produit « Avancée » regroupe un ensemble de processus, de méthodes et d’outils prédictifs à mettre en place au sein des projets depuis les phases les plus amonts comme l’appel d’offre jusqu’à la livraison de produits finis aux clients. 

Le management de la qualité de niveau avancé ou APQP – Advanced Product Quality Planning se construit sur un socle de gestion de la qualité dit “standard” qui se doit d’être déjà existant et qu’il est impératif de maîtriser et d’optimiser en première approche. 

En effet, le management de la qualité de niveau “standard” étant le domaine regroupant les disciplines métiers, processus, méthodes & outils visant principalement à satisfaire les clients internes et externes d’une organisation tout en développant des produits et services correspondant à leurs attentes, ce niveau se doit d’être impérativement en place et optimal avant de pouvoir envisager un déploiement de l’APQP.

 

En se construisant sur un niveau de qualité « standard » efficace, maîtrisée et optimisé, l’APQP vise des objectifs qualité plus systémique & plus globaux à savoir :

  • Le Contrôle et l’Amélioration continue de la performance & de la valeur qualité : la notion de qualité pouvant être subjective (selon l’ISO 9000, la qualité peut être définie comme une “aptitude d’un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences”), elle se fonde principalement sur une mise en conformité avec des exigences de type référentiels (normes, standard…), sur un cahier des charges, sur des spécifications et sur de la réglementation (directives, décret…).
  • Le Déploiement de la Qualité Corrective : Mise en place des processus, méthodes & outils de gestion de la qualité permettant de garantir et d’améliorer en continue l’atteinte de la conformité au travers des activités de PA & QA (Product Assurance – Quality Assurance) tout en assurant que la ré-occurence des problématiques rencontrées sera impossible.
  • Le Déploiement de la Qualité Préventive : mise en place d’un système d’identification, de gestion et d’anticipation des risques pouvant spécifiquement impacter le niveau de qualité des produits ou des services développés pour un client tout en assurant que l’occurrence des problématiques identifiées sera impossible.
  • La Recherche de l’Équilibre des Qualités Correctives & Préventives : recherche d’un optimum de fonctionnement permettant d’atteindre l’ECQEconomical Cost of Quality. L’atteinte de l’ECQ est la seule garantie pour un projet de pouvoir atteindre des objectifs globaux de performance qualité sans pour autant impacter ni la performance de coût ni la performance de temps (concept On Quality – On Time – On Cost)

 

Le management de la qualité de niveau avancé permet ainsi d’initier un mécanisme de réduction des coûts permettant à la fois d’augmenter les profits ainsi que le niveau de qualité produit livré & perçu

 

Découvrez tous les parcours de formation Qualité & APQP inclus à l’abonnement Okadia.