Quelles sont les différences entre Business Model, Business Case & Business Plan ? Et pourquoi sont-ils tous indispensables au succès d’un Business ?

Vous envisagez de créer ou reprendre une entreprise ? Lancer votre propre Startup ? Vous envisagez d’investir dans une organisation industrielle ? Vous recherchez des financements pour développer votre Business ? Vous souhaitez devenir actionnaire d’un groupe coté ?

Sachez que 3 composantes majeures et structurantes rentrent impérativement en jeu pour pouvoir envisager de vous assurer un couple financement & investissement profitable :

  • Le Business Model
  • Le Business Case
  • Le Business Plan

 

Qu’est ce que Business Model ? Et pourquoi est-il essentiel à la décision d’investissement & de financement ?

Le Business Model est votre modèle d’entreprise, votre modèle de fonctionnement, le modèle qui vous permettra de garantir que votre investissement permettra de générer assez de valeur pour déclencher un profit durable et cohérent du coût qui est associé au financement de votre investissement.

En d’autres termes le Business Model d’une organisation représente la façon systémique et synthétique par laquelle une valeur ajoutée est créée en lien avec une problématique client à résoudre.

Le Business Model se présente donc comme un document confidentiel entreprise de référence permettant d’apprécier pour une organisation industrielle ou non sa stratégie de rentabilité en regard de la concurrence et en réponse aux attentes des clients cible.

Un Business Model se compose de différentes sections toutes standardisées au travers d’un Business Model Canva et doit répondre à un ensemble minimal de questions à savoir :

  • Est ce que l’offre de produit ou de service répond à une véritable problématique / besoin client ?
  • Qui sont les clients impactés par ce produit ou service, est ce que l’ensemble des clients représente un véritable marché ?
  • Quelles sont les possibilités, capacités, compétences qui vous rendent unique et vous démarquent de la concurrence ? 
  • Quelle est la valeur ajoutée associée au produit ou au service que vous souhaitez proposer ? Comment monétiser cette valeur ajoutée ?
  • Quels sont les avantages de votre produit ou de votre service par rapport aux concurrents ?
  • Comment allez-vous « toucher » vos clients ? Par quels canaux de communication et / ou de distribution ?
  • Quels moyens devez-vous mettre en œuvre pour créer votre produit ou votre service ?
  • Quelles sont les principales dépenses et recettes générées par votre activité ?

 

La rédaction du modèle d’entreprise ou business model ne doit pas être confondue ni avec le Business Case ni avec le Business Plan, ces derniers étant rédigés postérieurement afin de communiquer et de convaincre en externe en vue de la prise de décision permettant de contractualiser le financement et d’engager l’investissement qui sera suivi par les opération concrètes associées. 

 

Qu’est ce que Business Case ? Et pourquoi est-il essentiel à la décision d’investissement & de financement ?

Le Business Case est une analyse synthétique de la rentabilité associée à l’investissement considéré ! Le Business Case se présente sous la forme d’un document de synthèse permettant aux responsables d’approuver ou non l’investissement dans le projet de création de valeur décrit par le Business Model.

Le business case transforme donc en perspective financière l’objectif du Business Model en analysant l’intégralité des coûts associés à l’investissement et au financement en regard des profits attendus dans le futur. Au final le business case apporte un statut clair sur le niveau de rentabilité futur d’un investissement par l’intermédiaire de l’utilisation de différents outils financiers :

  • La VAN : Etude de la Valeur Actuelle Nette. Dans le cas d’une Valeur Actuelle Nette inférieur à zéro l’investissement n’est pas envisageable, en effet :
    1. Lorsque que  la VAN est positive, cela signifie que le projet a toutes les chances d’être rentable. …
    2. Lorsque que  la VAN est négative, il est préférable de ne pas lancer le projet, car les recettes prévues risquent de ne pas être assez élevées pour couvrir le capital investi.
  • Le BEP : Break Even Point. Point de pivot à partir duquel un investissement commence à générer du profit et non plus uniquement de la perte. 
  • Le PBP : Pay Back Period. Temps à partir duquel un investissement commence à générer du profit et non plus uniquement de la perte. 
  • TRI : Le taux de rendement interne (TRI) est une mesure de la rentabilité d’un investissement. En effet, le taux de rendement interne est le taux d’actualisation qui permet d’égaliser la valeur actualisée nette (VAN) de tous les flux de trésorerie liés à un projet d’investissement et la valeur de l’investissement initial.

La rédaction du Business Case ne doit pas être confondue ni avec le Business Model ni avec le Business Plan !

 

Qu’est ce que Business Plan ? Et pourquoi est-il essentiel à la décision d’investissement & de financement ?

Le business plan, ou plan d’affaires, est un dossier qui présente temporellement et en détails les opérations associées aux investissements nécessaires à la création de valeur par l’entreprise dans sa globalité. C’est la résultante de toutes les études que vous pourrez mener pour pouvoir engager votre projet et convaincre vos investisseurs grâce à un unique document qui comporte, entre autres, les éléments suivants :

  • Une présentation des associés de l’entreprise et le choix de la forme juridique
  • La synthèse des informations issues du business model & du business case 
  • La synthèse de l’étude de marché et du positionnement face à la concurrence
  • La stratégie marketing & sales retenue 
  • Le CAPEX : Le CAPEX (de l’anglais capital expenditure) qui regroupe toutes les dépenses effectuées par la société se rattachant à ses investissements matériels.
  • L’OPEX : Les OPEX ou dépenses d’exploitation (de l’anglais operational expenditure) qui sont les charges courantes pour exploiter un produit, une entreprise, ou un système.
  • Les prévisions financières composées en général de 4 tableaux financiers : un plan de financement initial, un compte de résultat prévisionnel sur 3 ans, un plan de trésorerie mensuel, un plan de financement prévisionnel sur 3 ans 

Ce document est indispensable pour expliquer votre projet à un tiers et discuter avec différents partenaires (investisseurs, banquiers, administrations…) afin d’obtenir une ou plusieurs sources de financement permettant de garantir le bon niveau d’investissement nécessaire à l’obtention de la profitabilité visée. 

 

Toutes les formations certifiantes permettant d’engager et d’assurer le succès d’une organisation industrielle sont disponibles sur Okadia  ! 

 

Découvrez tous les parcours de formation à l’abonnement Okadia.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.